Vaud, les seniors renoncent au permis de conduire

Dans le cadre des transports, le canton de Vaud et les Chemins de fer fédéraux suisses proposent des bons CFF aux seniors qui acceptent de déposer leur permis de conduire. Ce sont là les dernières nouvelles en date du 24 mai 2017.

Nouvelle initiative dans le canton de Vaud

Une initiative des services du canton vaudois mis en place par les CFF propose aux personnes âgées de 70 ans et plus de ranger leurs véhicules. Certainement pour des raisons de sécurité et dans le but de décongestionner les trafics routiers et bien d’autres. Les institutions de transport ferroviaire ont entrepris cela, en échange de quoi, des bons de réduction pour le déplacement de ces personnes leur seront offerts.

Ces bons sont valables uniquement si les personnes âgées en question font l’achat d’un abonnement général. Pour cela, il faut verser une somme allant de 200 francs à 250 francs, pour ceux désirant être en première classe. Les seniors pourront alors ainsi bénéficier davantage de confort lorsqu’ils prennent les transports publics.

Une opportunité pour les chauffeurs de VTC suisses

C’est une information qui ne fait pas la une des grands quotidiens suisses dont les scandales liés à la société Uber font les gros titres, mais cette nouvelle représente tout de même une opportunité pour les VTC suisses, à savoir, pouvoir inclure de nouveaux clients parmi leurs passagers, car la population helvète de plus de 60 ans représente tout de même près du quart de la société, et même plus, étant donné le fait que la Suisse est l’un des pays d’Europe où la population compte chaque année un nombre de plus en plus élevé de personnes partant à la retraite.

C’est donc là une gamme de clients à ne pas négliger. En effet, les personnes âgées se déplacent plus souvent en utilisant les transports en commun ou les transports privés. À l’âge de la retraite, les seniors ne s’encombrent parfois plus de la dépense pour se déplacer.

1800 personnes déposent leur permis chaque année

Ces nouvelles offres de transport dans le canton de Vaud en Suisse atteignent environ 1800 personnes ayant un âge avancé qui souhaitent déposer leur permis de conduire et cela chaque année. En plus des codes promo que l’application de chez Uber en Suisse poste fréquemment sur le Net, une véritable course aux transports les plus avantageux est en marche.

Le Service des automobiles et de la navigation (SAN) et les CFF se sont associés dans cette entreprise pour établir les tarifs de voyage des passagers. L’annonce de ces bons de transport que la compagnie ferroviaire suisse met en place constitue une autre forme de concurrence sur le marché de la mobilité des transports dont taxis traditionnels et VTC devront s’accommoder, mais cela avantage tout de même la population des retraités qui bénéficiera d’abonnements demi-tarif gratuits ayant une validité de deux mois s’ils s’abonnent entre les dates du 1er juin au 31 décembre 2017. Passé ce délai, les prix resterons tel quel.

VTC suisses cantonnés en ville

Se déplacer en train, cela implique de parcourir de longues distances. Les VTC suisses, essentiellement présents dans les quatre grandes agglomérations de Zurich, Genève, Lausanne et Bâle affichant le logo Uber sur leurs portes, ne sont parfois pas habilités à circuler plus loin dans d’autres régions et cantons. Les lois fédérales suisses sont très strictes à ce sujet, malgré le fait que la Cour constitutionnelle à Lausanne ait donné partiellement raison à Uber sur le fait de pouvoir avoir le droit de pratiquer leur activité sur le sol vaudois, les VTC doivent donc se conformer aux règles. La nouvelle loi sur les taxis prône actuellement l’égalité entre chauffeurs de taxi urbains et chauffeurs de voitures de tourisme avec chauffeur, mais ceux-ci ne décolèrent pas, car la concurrence est rude.

Le fait que les résidents suisses à la retraite renoncent à leur permis de conduire va donc signifier que non seulement, plus de clients pouvant télécharger l’application de Uber sur leur smart phone, mais c’est également une bonne nouvelle pour le marché automobile. En effet, n’ayant plus besoin de permis, nous pouvons supposer que le nombre de demandes de voitures avec conducteur augmentera, donnant ainsi l’occasion à des candidats au titre de chauffeur privé de se présenter à ce poste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *