Application contre application : go! contre Uber

Au début du mois de mars 2017, durant le conflit qui oppose les services que propose la multinationale californienne Uber contre les chauffeurs de taxi suisses, le groupe professionnel de taxis de l’Association suisse des transports routiers, plus connu sous l’acronyme ASTAG, lance l’application pour mobile « go! ».

Les taxis ripostent contre Uber

Depuis que l’application de la société californienne Uber s’est implantée sur le territoire romand, celle-ci a connu un grand succès et est téléchargée plus de 300 fois par semaine selon des statistiques. On constate que ce sont surtout les jeunes de moins de 35 ans qui font de plus en plus appel aux services de ces chauffeurs privés, ce qui a bien entendu été vu d’un mauvais oeil par les compagnies de taxi suisse et leurs conducteurs.

Face à cela, ceux-ci répliquent. Œil pour œil, dent pour dent ! comme le dit l’adage. Or, dans ce cas-ci, il s’agirait plutôt d’« application pour application ». En effet, cela s’est déroulé dans la ville de Zurich. TaxiSuisse a lancé une application pour smartphone pour s’opposer à Uber sur le terrain de la technologie.

La ville de Zurich, théâtre de l’affrontement entre l’application Uber et go!

L’ASTAG a collaboré avec la société zurichoise « yourmile » pour concevoir l’application « go! » qui ressemble à celle d’Uber, sauf qu’il ne faut pas s’y méprendre. La nouvelle application ne fonctionne que dans des villes de Suisse spécifiques et les chauffeurs qui sont inscrits sur la liste des transports à contacter font tous partis de compagnies de taxi helvètes. En effet, selon un communiqué, une mention spéciale est précisée à l’avance pour tout conducteur de voiture qui voudrait s’inscrire et être joignable via l’application « go! » : « seuls les chauffeurs employés auprès d’une entreprise de taxi licenciée sont répertoriés ». Il faut donc être en règle en tant que chauffeur de taxi pour pouvoir y avoir accès.

Les fonctionnalités de Go !

« go! » est une application qui, comme Uber, permet de visualiser sur l’écran tactile de votre smartphone une liste de véhicules mis à votre disposition pour vous rendre vers la destination de votre choix. Il y est mentionné où se trouvent les stations de taxis les plus proches de votre position. En quelques clics, il vous suffit de définir votre itinéraire et le système de géolocalisation de votre téléphone combiné au programme de l’application se charge du reste. Quel que soit le type de course, les tarifs des trajets sont donnés à l’avance et cela ne dépend pas des pics de demande ni du temps d’attente engendré en raison des embouteillages. Ce sont donc des prix fixes qui ne changent pas en fonction des périodes de l’année ni de l’affluence des clients.

Avantages

L’application peut être téléchargée sur internet via Google Pay ou App Store, elle propose des services de chauffeurs de taxi dans les villes de Zurich, Fribourg, Baden et projette d’être bientôt accessible à Saint-Gall. À partir du printemps 2017, les CFF suisses prévoient même d’intégrer « go! » dans leur logiciel de planification de voyage.

« go! » accepte les paiements par carte de crédit. De plus, TaxiSuisse garantit que les informations ou les données fournies par le client sont stockées dans un data center en Suisse. Comme autre avantage, l’application est disponible en différentes langues : allemand, français, italien et en anglais. C’est donc une application typiquement suisse. A croire que tout le réseau de transport local croise le fer contre l’utilisation d’Uber qui, rappelons-le, est une application mise au point aux États-Unis, et est considérée comme un grand concurrent sur ce territoire transfrontalier.

Inconvénients

Il est possible que l’application« go! » possède quelques inconvénients, comme le fait qu’elle n’est utilisable que dans des zones précises des villes de Suisse. Une course qui devrait normalement vous prendre peu de temps peut s’éterniser en fonction du nombre de taxi disponibles à l’endroit où vous vous trouvez. En période de haute saison touristique, ou à l’heure où les gens sortent du travail pour rentrer chez eux, cette application ne s’avère plus vraiment utile. En somme, en utilisant l’application« go! », il est possible de faire appel aux services d’un taxi, mais cela ne s’avérera pas être une entreprise facile si celui-ci met plus de 30 minutes à arriver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *